The Daumier Register Digital Work Catalogue
Daumier Register 18.06.2019 Contact
COMMENCEZ VOTRE RECHERCHE ICI
Catalogues raisonnés Publication / Date ou Exposition Collections / Provenance Technique 
Titre de série / numéro de planche Sujets Numéro de la pierre Texte / Titre
Feuilleter dans le Daumier-Register entierListe des lithos á vendreNouveaux résultats de recherche

INTRODUCTION À LA SECTION PEINTURE DU CATALOGUE RAISONNÉ DAUMIER


Avec ce catalogue raisonné interactif sur les peintures à l'huile de Daumier vous voyez la troisième partie du Daumier Register. Deux autres sections suivront contenant les sculptures et les dessins de Daumier. Les deux premières parties - 4'000 lithographies et 1'000 gravures sur bois - ont été mises à disposition depuis quelques années sur Internet. Cet outil de recherché est fréquenté régulièrement par la communauté de Daumier. Au même temps, un autre site, www.daumier.org , présente toutes les informations pertinentes de la vie et de l’oeuvre de Daumier. Ce site est couramment mis à jour avec les derniers résultats et des dates.

Cette nouvelle partie du Daumier Register traitant de la peinture à l'huile est destinée, comme dans le passé, à des collectionneurs, conservateurs de musée, les enseignants et les étudiants. Il s'agit d'une section intégrée dans la structure actuelle du Daumier Register; les fonctions de recherche peuvent donc être utilisées et combinées comme auparavant. Quelques nouvelles fonctions ont été ajoutées pour faciliter la recherche et pour permettre de comparer la peinture avec les estampes de Daumier.

Des auteurs antérieurs comme Arsène Alexandre et K.E. Maison n'ont pas accepté la connexion entre les lithographies et la peinture. Les fonctions de recherche interactives dans notre catalogue raisonné permettent de trouver ces similarités, qui, auparavant, n'étaient possibles qu'avec de grandes difficultés, et de tracer une ligne dans le temps entre certaines peintures et lithographies.

Les fonctions interactives de recherche thématiques permettent à l'utilisateur du Daumier Register de voir ces liens – au passé une comparaison qui prenait beaucoup de temps. En outre, un grand nombre d'informations est disponible simultanément pour les lithographies, gravures sur bois et peintures à l'huile facilitant la comparaison.

Lors de la préparation de la base de données pour les peintures à l'huile nous avons été confrontés à des problèmes tout à fait inattendus, que l'on ne pouvait pas prévoir à partir de l'expérience que nous avions en préparant les catalogues raisonné des lithographies et des gravures sur bois.

Très souvent il s'est avéré être une tâche très difficile d'étudier la provenance de chaque peinture; dans certains cas, il était même impossible. De nombreuses indications ont été difficiles de retracer, d’autres résultaient dans des informations contradictoires. La Seconde Guerre mondiale avait causé entre autres, un changement profond dans la propriété des objets d'art. Des oeuvres de Daumier ont été transférés de France vers l'Allemagne avec l'aide de certains historiens de l'art, ou de commerçants qui ont collaboré avec le régime nazi. Ils ont agi comme intermédiaires pour les stations de biens juifs, de sorte que, aujourd'hui encore il y restent des questions à résoudre entre les héritiers et les nouveaux propriétaires.

Merci à l'Accord de Washington, certains de ces cas pourraient être résolus. Le “Lost Art Registre d’Allemagne” s'est avéré être une bonne source pour la recherche de provenance. Dans plusieurs autres cas nous avons été confrontés de grandes difficultés à obtenir des informations sur les musées de Moscou ou de Saint-Pétersbourg sur un certain nombre de peintures Daumier qui avait fini en Russie après la guerre.

La plupart des peintures Daumier sont aujourd'hui dans des musées ou des fondations. Il s'est avéré généralement bien difficile de discuter avec certains propriétaires de ces achats ou de dons qui remontent à plus d'une génération de conservateurs. Naturellement, il ya trop d'éléments qui jouent un rôle lors de l'examen de ces questions, en particulier en ce qui concerne la provenance ou l'authenticité d'un tableau. Nous avons été totalement dépourvu de cette expérience de nos travaux précédents avec le catalogue raisonné graphique et nous avons dû redéfinir nos intérêts et nos devoirs.

Comme pour les estampes, nous nous efforçons d'identifier la multitude de copies et de faux tableaux qui inondent le marché. En tant que collectionneurs passionnés nous étions toujours dérangés de voir de telles offres qui à notre avis sont offensives au génie de cet artiste exceptionnel. Pour cette raison, nous ne cessons de montrer et commenter des contrefaçons sur notre site www.daumier.org ainsi que dans le Daumier Register. Nous avons l’impression qu’avec la disponibilité de cette information pour les collectionneurs et les marchands, le nombre des imitations semble d’avoir été réduit. Il est notre souhait que, dans le future les acheteurs et les vendeurs puissent profiter de ces avertissements.

Nous espérons également que nos travaux contribueront à trouver des peintures que l'on croyait être perdues précédemment. Nous sommes reconnaissants pour toute information sur ces toiles et nous les suivrons en collaboration avec les propriétaires ou institutions. En outre, nous encourageons tous les commentaires et indications concernant des erreurs, que nous sommes en mesure de corriger immédiatement. C'est le grand avantage d’un catalogue mis sur Internet.

Comme avec les lithographies et gravures sur bois, nous accumulons non seulement des informations sur chaque œuvre, mais nous allons plus loin: contrairement aux estampes, pour les peintures il est de grande importance d’examiner la date, la provenance, la technique, les expositions et la littérature. Ils contribuent grandement à l'identification d'une peinture. Cependant, nous pensons que ces points d'intérêt ne sont pas encore suffisants. Pour cette raison, nous ajoutons des informations de fond autant que possible, pour chaque œuvre.

Notre recherche est basée non seulement sur l'abondante littérature Daumier et de catalogues raisonnés existants, mais aussi sur les informations données dans les catalogues de vente aux enchères que nous avons pu consulter remontant au temps de Daumier. En plus de ces publications, l'Internet offre de nombreuses possibilités de recueillir et de comparer les informations et les faits. Grâce à la collaboration des musées, universités et collectionneurs privés qui ont gracieusement offert d'ouvrir leur trésor d'informations, notre travail a été énormément facilité. Nous sommes extrêmement reconnaissants de leur volonté de collaborer sans laquelle nous ne serions pas en mesure de publier ce catalogue. Voyez ICI la liste de ces collectionneurs et institutions auxquels nous devons notre sincère gratitude.


REMARQUES CONCERNANT LES FONCTIONS DE RECHERCHE ET LISTES

TITRES

L'une des préoccupations importantes des fonctions de recherche est le titre d’une oeuvre. Ce n'est pas une fonction simple, puisque la plupart des peintures d’huile ne portent pas seulement un, mais plusieurs titres. Seulement dans des cas très rares, on sait que le titre a été donné par Daumier lui-même.

Nous trouvons certaines indications dans les "Comptes carnet de  Daumier", publiés en pièces par Cherpin et plus tard par Bruce Laughton, ainsi que dans diverses lettres et quittances en montrant des peintures vendues à des collectionneurs ou marchands. Malheureusement, dans la plupart des cas il n’est pas clair quelle ouevre a été vendue ou qui était l’acheteur, parce qu'il a par exemple déclaré seulement : "livré peinture théâtre à MM”. Sans recherches approfondies, il est donc difficile de deviner de quelle peinture de sujet theatre il s’agit, ni de quel client.

On peut supposer que le titre original d'une peinture était en français, ou donné par Daumier lui-même ou par un galériste ou une maison d'enchères. Quand il a commencé à devenir célèbre au niveau international, un certain nombre de ses peintures ont été vendues à des clients en Allemagne, Angleterre / Ecosse / Pays de Galles et aux États-Unis ou elles ont été prêtées à des expositions internationales. Ce fut le résultat d'une certaine “internationalisation” du commerce d'art autour de 1900, lorsque des galeries et maisons de vente ont commencé à ouvrir des filiales à l'étranger; ils sont ainsi devenu actifs à Paris, Berlin, Francfort, Genève, Zurich et Londres, puis à New York et Boston.

C'est ce qui explique le fait que de nombreux titres de tableaux de Daumier ont été traduits en plusieurs langues. En outre, une maison d'enchères ou un marchand d'art avait la possibilité de changer un titre en fonction de son propre jugement ou pour satisfaire une motivation politique. De cette manière, le "Coup de vent" devenait au fil des 40 ans "Les Fugitifs".

Dans certaines expositions à l'étranger, comme par exemple chez Matthiesen à Berlin (1926), on peut remarquer que les titres ont été traduits en allemand d’une manière assez “libre”. Les titres allemands ont été imprimés en lettres majuscules dans le catalogue de l'exposition tandis que le titre original en français a été imprimé en lettres minuscules. Quand un tableau a été vendu, l'acheteur a reçu une facture indiquant le titre allemand. Le même tableau peut avoir été vendu vingt ans plus tard à une vente aux enchères aux Etats-Unis montrant un titre en anglais mentre les titres allemands et français n’étaient plus mentionnés.

Ceci explique pourquoi certains tableaux de Daumier montrent jusqu'à dix titres différents. Nous espérons que cette multitude de titres tel que documenté dans le Daumier Register facilitera la recherche de certaines œuvres.

DIFFÉRENTS MEDIAS

Au début nous avions prévu que les peintures à l'huile seront facilement attribuables à un médium. En réalité, nous avions le choix entre des variations suivantes:

• Toile
• Panneau
• Papier marouflé sur toile ou sur bois
• Carton
. Inconnu

En étudiant et comparant les catalogues raisonnés existents et les catalogues de ventes des 150 dernières années qui sont encore disponibles, nous avons remarqué que très souvent les descriptions ont varié d’un auteur à l’autre. Au départ, cela nous a donné l'impression d’avoir affaire avec des tableaux différents travaillés sur différents supports. Mais quand nous avons comparé les details comme les tailles, la provenance et l'histoire des expositions, il est devenu clair que ce n'était pas le cas. Soit un des galéristes ou des maisons d'enchères n'ont pas examiné les travaux en profondeur ou leur description n'était pas exacte. Certaines de ces erreurs ont été reprises par l'auctionneur ou le galériste sans examen complémentaire.

Dans certains cas, il arriva qu’une peinture était décrite comme exécutée sur papier quand en vérité elle était appliquée sur bois ou sur toile à l'occasion d'une restauration postérieure.

Notre objectif était de corriger ces erreurs quand c’était possible, et nous espérons avoir réussi dans la plupart des cas. Pourtant, il y a des tableaux perdus où des photographies et informations manquantes. Dans ces cas, nous avons dû nous abstenir de définir les médias et nous les avons enregistrés comme “inconnu”.

Lorsque cela était possible, nous avons toujours décrit toutes les étiquettes, numéros, notes personnalisés, etc manuscrits sur le dos d'un tableau ou sur le cadre. Ces indications supplémentaires devraient être utiles pour l’identification d’un tableau.

CATALOGUES RAISONNÉS DAUMIER

> Nous avons basé notre travail sur les catalogues raisonnés suivants:

• Arsène Alexandre (1888)
• Erich Klossowski (1908, 1923)
• Eduard Fuchs (1930)
• Jean Adhémar (1954)
• K.E. Maison (1967)
• P. Georgel & G. Mandel, L. Barzini (1971, 1972)


En travaillant avec ces catalogues il devint évident que chaque auteur a incorporé un grand nombre d'informations de ses prédécesseurs. Klossowksi dans son catalogue de l'œuvre originale de 1908 et son édition révisée de 1923 a utilisé des informations d’Arsène Alexandre des années 1888 et 1893. Fuchs à son tour base son catalogue de 1930 sur Klossowski et y ajoutait certaines de ses propres découvertes. Adhémar publiait certaines conclusions sur les œuvres les plus importantes du maître.

Le catalogue raisonné le plus détaillé est celui de K.E. Maison de 1967. Il a examiné tous les travaux antérieurs de Klossowski, Fuchs et Adhémar en détail. Si nécessaire, il a apporté des corrections et consolidé les résultats de ses recherches propres. Le résultat fut une oeuvre importante et sérieuse qui, aujourd'hui encore, représente un significant travail de référence. Sans ce trésor d'informations la compilation du Daumier Register n'aurait guère été possible.

Georgel et Mandel (et Barzini dans son édition italienne) ont publié leur catalogue raisonné dans les années 1970. C’est une version courte du catalogue raisonné de Maison, avec l’addition de conclusions et des détails inconnus à Maison.

Le catalogue plus récent est "Honoré Daumier: A thematic Guide to Daumier’s Oeuvre", Garland Press, 1989 by Louis Provost and Elizabeth Childs. C'est le prédecesseur réel du  Daumier Register. Provost en utilisant des programmes informatiques précoces montrait les connexions entre peinture et lithographie. Il a également intégré des fonctions de recherche. Toutefois, le résultat était à ce moment-là un registre technique difficile à digérer pour l’amateur.

Tous les catalogues mentionnés ci-dessus peuvent être consultés dans le Daumier Register facilitant la comparaison des numéros de catalogue raisonnés et d'information pour chaque tableau.

Outre ces catalogues d'autres sources d'information pour nos travaux ont été trouvés dans

•    les catalogues d'expositions de 1860 à 2010
•    les catalogues des enchères de 1888 à 2010

Les catalogues de vente, en particulier ceux des collections Daumier, étaient une source formidable d'informations pour notre travail. Des collections comme Arosa, Bureau, Doria, pour ne citer que quelques-uns, ont été des noms fiables pour la provenance, l'historique, les mesures et l'histoire des expositions.

Nous espérons que la liste de tous les catalogues raisonnés facilitera la recherche d'une peinture à l'huile. En outre, nous sommes convaincus que la similarité des estampes et de l'œuvre peinte deviendra plus évident.

SIGNATURE ET MONOGRAMME

Au cours de nos recherches, nous avons remarqué la signature et monogramme de Daumier ont été très souvent décrits en manière différente dans les divers catalogues de ventes. Dans certains catalogues un tableau a été décrit comme “signé”, alors que cette indication pourrait avoir été absente dans des catalogues plus récents. Dans d'autres cas une "signature" a été mentionnée, ce qui aurait dû être décrit comme "monogramme".

Nous avons essayé d'examiner ces cas et nous avons constaté que la raison de ces différences pourrait dans certains cas être une restauration, où une signature ou un monogramme avait été ajouté. La cause pourrait être que les couleurs de la toile se sont ont assombries au fil des ans. D’ailleurs, cela peut paraître un peu audacieux, mais pour Daumier la question des signatures était d’une importance négligeable.

Il semble risqué de juger le travail de Daumier sur les motifs de sa signature. Les aspects comme la technique, l'expression, la provenance, la littérature et les expositions nous semblent plus significatifs lors de l'examen de l'authenticité d'une œuvre. La question de l'authenticité de la signature occupe une place mineure sur la liste des nos critères.

SUJETS

L'une des fonctions de recherche les plus populaires auprès des collectionneurs d'estampes de Daumier est la liste des "Sujets". Elle permet à l'utilisateur de choisir un thème - par exemple Avocats - et de trouver toutes les gravures pertinentes de cette catégorie. En combinant plusieurs thèmes - par exemple, Avocats et Lunettes et Chapeaux - la recherche peut être affinée considérablement.

Il semblait tout naturel de continuer à offrir cette fonction de recherche aussi pour les peintures à l'huile. Ici, cette fonction de recherche - offrant près de 850 sujets différents - ne sert pas seulement de trouver des peintures à l'huile, mais en plus de comparer entre les gravures et les peintures. Il sera possible de rechercher des Avocats et de trouver toutes les images pertinentes dans le medium de lithographies ainsi que dans les peintures et de comparer le même sujet dans les techniques différentes. 

DATATION

Une nouvelle liste dans le catalogue des toiles concerne l'année de la creation d’une oeuvre. Cela montre un fait qui est pertinent pour la plupart des peintures à l'huile de Daumier: à ce jour la datation d’une œuvre dans une manière sérieuse et fiable est très problématique et la plupart des auteurs abordent le problème de différentes manières. Leurs arguments peuvent être raisonnables et valables mais en même temps ils posent des questions nouvelles. Mais nous suivons l'avis de Bruce Laughton qui constate pour la plupart des toiles de Daumier: dater d’une manière fiable, est une entreprise hautement spéculative pour la plupart des oeuvres de Daumier.

Une indication utile pour la date d'origine d'un tableau, que les auteurs antérieurs comme Alexandre et Maison ont souvent rejetée, est la corrélation entre l’oeuvre imprimée de Daumier et l’oeuvre peinte.

Jean Adhémar, un spécialiste tout aussi compétent de l’oeuvre de Daumier, a utilisé cet argument de correlation dans son catalogue raisonné pour la datation des peintures. Depuis que nous avons acquis une certaine expérience pendant nos études des gravures et peintures au fil des ans, nous trouvons des similarités frappantes entre les deux médias et nous sommes convaincus que ce sont des indications assez remarquables pour l'attribution de la date exacte d'une peinture.

Nous pensons que les comparaisons et les similarités que nous montrons dans ce catalogue raisonné constituent un outil utile pour les historiens d'art qui souhaitent dater l’oeuvre peinte de Daumier. Ils seront également en mesure de comparer leurs résultats avec les avis d'experts sur Daumier remontant à plus d'une centaine d'années.

Seulement très peu de tableaux sont accompagnés de références, des lettres ou de factures, qui pourraient donner des indications claires au sujet de la date de leur création. Pour la plupart des autres tableaux, nous avons décidé d'attribuer une période de leur origine, puisqu’une date exacte n'était pas réaliste. Conformément à Laughton, nous avons essayé d’éviter, autant que possible, de dater en manière spéculative. Il nous paraissait plus important de comparer la technique ou le thème d'une peinture avec des œuvres correspondantes parmi ses lithographies. De ces comparaisons, nous avons essayé de déterminer la période pendant laquelle la peinture aurait pu être créé.

Nous sommes conscients du fait que, d’un point de vue d’un histoirien d’art, cette méthode pourrait ne pas être considérée comme hautement scientifique. Mais nous prenons la consolation dans la pensée que les historiens d'art expérimentés comme Fuchs, Adhémar, Rey, Maison et d'autres arrivent à de telles différences dans leur attributions de dates que l'on peut à peine considérer ces conclusions scientifiques.

RÉFÉRENCES

Sous cette rubrique, nous vous proposons une “bibliographie” pour chaque tableau. Les publications énumérées (avec des indications de page) se réfèrent à la description de l'œuvre dans la littérature.

La qualité et la quantité des références dépendent beaucoup du fait qu’un tableau soit connu ou non. A titre d'exemple: la peinture célèbre et importante "wagon de troisième classe" dans le Metropolitan Museum of Art de New York est répertorié avec 36 références. Ce ne sont que les publications les plus importantes relatives à cette oeuvre. Dans la littérature secondaire, ce tableau a été mentionné beaucoup plus de cent fois.

Le nombre de références dans notre liste est parfois aussi en fonction des informations que nous avons reçues des musées et des collectionneurs privés ou sur les résultats au sein de notre propre bibliothèque.

Des peintures moins importantes ou des peintures perdues sont naturellement représentées d’un nombre inférieur de références dans la littérature. En tout cas, nous avons tenté de recueillir autant d'informations que possible afin de faciliter la recherche pour chaque tableau, quel que soit son importance.

Il est explicite que ces références sont d'une importance capitale dans l'évaluation ou l'attribution d'une peinture à Daumier. Peintures qui ne sont pas mentionnées dans la littérature ou qui n'ont pas été montrées dans les expositions internationales doivent être regardées avec prudence. D'autre part, il n'est jamais la quantité de littérature ou d'expositions qui déterminent l'authenticité d'une peinture, mais toujours la qualité.

EXPOSITIONS

Cette liste montre tous les salons dans lesquels une certaine peinture a été exposée. La première grande exposition Daumier a été auprès Durand-Ruel à Paris en 1878. Elle a été organisée par les amis de Daumier peu avant sa mort et présidée par Victor Hugo. Elle contenait les œuvres les plus importantes de Daumier, la plupart provenant de collections privées. Malheureusement, cette exposition a trouvé un intérêt limité dans le public; apparemment la date de l'exposition a été défavorable.

Deux expositions ont suivi en 1888 et 1901 au Musée des Beaux-Arts. Entre 1901 et 1910, les premières expositions internationales ont eu lieu à Glasgow, Vienne, Dublin, Berlin, Dresde; entre 1910 et 1920 St. Pétersbourg, Londres, Brême et Zurich suivaient.

En 1926, E. Fuchs a organisé la première exposition de vente importante à l'étranger. Elle a eu lieu à Berlin à la galerie Matthiesen et a montré entre autres certaines œuvres de Daumier de la collection Fuchs, qui, comme nous le savons aujourd'hui, ne sont pas clairement attribuables à Daumier.

Puisque de nombreuses peintures avaient été également vendues aux États-Unis, le nouveau directeur du Museum of Modern Art de New York a organisé une importante exposition Corot-Daumier en 1930 avec des œuvres provenant de collections américaines et européennes.

La dernière exposition importante de l'époque actuelle a eu lieu en 1999/2000 et a voyagé à Paris, Ottawa et Washington. Un choix exceptionnel d'œuvres exposées par Daumier ont offert une excellente occasion d'en apprendre davantage sur les dernières découvertes en matière de recherche Daumier, combiné avec des articles de premières classe - une qualité d'un siècle!

L'année 2008 a été l'occasion pour célébrer le 200e anniversaire de Daumier. En Europe, Amérique et Australie environ 80 expositions Daumier ont eu lieu; un signe pour l'intérêt croissant sans cesse dans le travail de cet artiste. Voyez la liste des exposition sur le site sur Daumier: http://www.daumier.org/index.php?id=21 .

Les références d’expositions sont comme celles sur la littérature en relation directe à l'évaluation d'une peinture. Une oeuvre qui n'a jamais été exposée, ni mentionnée dans la littérature invite plus de recherches afin de déterminer son authenticité. En générale, les travaux préparatoires du conservateur d’un musée lors de l'organisation d'une exposition prend la responsabilité pour l'authenticité d'une peinture. Il ya plusieurs exemples dans le passé lorsque, en cas de doute, une peinture a été retirée de l'exposition (par exemple, à Philadelphie en 1937) même si elle a déjà été publiée dans le catalogue.

Néanmoins, il n'existe aucune garantie d'authenticité quand un tableau apparaît dans une exposition; vice versa, une oeuvre jamais exposée n'est pas nécessairement un faux.

PROVENANCE

Comme mentionné précédemment, le Daumier Register offre la fonction de recherche “Provenance” afin de faciliter l'identification d'une peinture. Dans la mesure du possible, nous avons essayé de fournir une provenance complète, ce qui signifie que, idéalement, une peinture peut être suivie depuis ses débuts jusqu'à nos jours. Malheureusement, ce n'est pas le cas pour chaque œuvre, car souvent il y a des périodes inconnues dans l'histoire d'une peinture.

Il s'est avéré ne pas être une tâche facile d'accumuler des informations car souvent les indications dans les catalogues de vente aux enchères et la littérature ne sont pas précises ou tout à fait manquantes. Egalement dans le cas de peintures perdues il y a, par définition, les pièces manquantes de l'information.

La liste des pré-propriétaires promet une certaine sécurité quant à l'authenticité d'une peinture, mais elle ne représente qu'un élément de l'ensemble de l'information, qui en fin de compte fait une différence à cet égard. Il y a beaucoup d'exemples où une provenance de Fuchs n'est pas une preuve suffisante d'authenticité. Bien que Fuchs était un expert en oeuvre de Daumier et avait une collection considérable d'environ 27 peintures à l'huile de Daumier, son avis sur certaines images après la Seconde Guerre mondiale a été controversée.

D'autres collectionneurs comme Georges M. Viau et son fils, qui étaient bien connues et établis dans la scène artistique parisienne pendant et après le temps de Daumier et possédaient une collection considérable de tableaux Daumier (environ 16) ne représentent pas une référence incontestable. M. Viau était connu pour “améliorer” des œuvres de Daumier, par conséquent les peintures provenant de sa collection doivent être examinées avec soin.

La même prudence est conseillée pour les peintures de la collection Jules Braut (il possédait 6 tableaux de Daumier).

Certains collectionneurs privés préfèrent rester anonymes. Dans ces cas, nous avons marqué leurs collections avec un nombre clé connu seulement de nous. Si les historiens d'art souhaitent contacter un tel collectionneur, nous nous efforcerons de faire le contact, mais ne pouvons pas garantir le résultat. D'autres collectionneurs ne nous sont pas connus et nous n'avions aucune possibilité d’inspecter leur collection de  Daumier.

Comme mentionné précédemment, l'Accord de Washington et l'Association Allemande pour l'Art perdu de l'époque de la guerre sont utiles pour le dévoilement de certaines provenances. Lorsque cela se produit, nous sommes en mesure d'apporter des changements immédiats et des corrections à notre liste de provenance. Il serait très satisfaisant à un jour trouver l'art volé avec cet outil.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Une source de renseignements populaire dans le catalogue raisonné des lithographies et gravures sur bois ne devrait pas manquer dans le catalogue de tableaux: l'évaluation thématique de chaque ouvrage, la relation de certains tableaux avec d’autres peintures  similaires et la comparaison thématique entre les estampes et les peintures. En outre, nous avons attribué plusieurs sujets à chaque peinture et expliqué les significations historiques et artistiques. Cette section des „informations générales“ va bien au-delà de la description habituelle dans les catalogues raisonnés traditionnels.

Pour cette tâche, nous avons établi une bibliographie contenant plus de 800 titres: ICI MACHEN>. Voir aussi une bibliographie complète sur la vie et l’oeuvre de Daumier dans notre site Internet sur Daumier sous http://www.daumier.org/index.php?id=23 avec environ 2'000 titres.

En raison de la grande quantité de littérature sur la vie et l'œuvre de Daumier, très souvent, les renseignements donnés sont répétitives. De nouvelles recherches sont rares ou elles n’offrent que peu de nouvelles découvertes. Nous avons essayé de présenter un bon choix d’informations importantes sur chaque tableau et nous espérons que les diverses opinions qui s'étend sur plus d'un siècle, offrent un moyen représentant de comparaison.

Au cours de plusieurs générations, les observations, les opinions et les évaluations ont connu des changements considérables et permettent une fascinante rétrospective d'une peinture.

En tant que collectionneurs passionnés de l'art de Daumier nous-mêmes, nous ne pouvons bien sûr pas nous empêcher d'ajouter notre propre opinion à celles données par les historiens de l'art de renom. Dans certains cas, nous sommes d'accord avec ces spécialistes, dans d'autres les avis divergent. Nous espérons que les professionnels vont réagir en manière compréhensive et nous invitons tout commentaire. Si nous avons commis des erreurs - dont nous sommes certains, autant qu’ont ajouté à la confusion nos prédécesseurs - nous avons au moins l'avantage de les corriger immédiatement. L'Internet nous permet de vivre selon le conseil de Daumier même: "Il faut être de son temps".

Nous voyons notre „mission” aussi dans la découverte des imitations, des copies et de faux. Déjà, pendant la vie de Daumier certains de ses tableaux populaires ont été copiés à maintes reprises. Ils n’étaient pas toujours disponibles sur le marché; souvent les copistes n’avaient pas de mauvaises intentions, mais ont seulement étudié la manière de Daumier.

Au fil des ans et avec la valeur des peintures de Daumier augmentant, certains de ces artistes ou galéristes étaient peut-être tentés d'ajouter une signature et vendaient leurs oeuvres sur le marché de l'art comme un Daumier “original”. Encore aujourd'hui, certaines de ces imitations se retrouvent dans le commerce, souvent accompagnées de certificats d'authentification falsifiés.

Nous sommes parfois confrontés tout comme Maison à son temps, avec des faux ou des imitations, quand un propriétaire demande l’authentification d’une œuvre. Dans la plupart des cas, ces copies sont fait après un tableau de Daumier ou dans la manière de Daumier. Certains d'entre eux sont des peintures qui avaient été acceptés par Fuchs ou d'autres experts comme des œuvres authentiques de Daumier. La qualité de l'information a depuis ce temps (1930) considérablement amélioré et il est aujourd'hui beaucoup plus facile d'établir une opinion sur l'authenticité d'un tableau.

RESSEMBLANCES ET SIMILARITÉS

Une nouveauté intéressante dans la section des peintures du Daumier Register est la liste des similarities. Comme expliqué ci-dessus, nous estimons que l'œuvre imprimée de Daumier est sans aucun doute liée à son œuvre peinte. Pour établir une corrélation dans le temps, cependant, entre certaines peintures et gravures n'est pas toujours fiablement possible. Avec l'aide de cette liste, l'utilisateur peut voir pour lui-même les éléments similaires dans les différentes themes et techniques.

Dans certains cas, la période de la création pourrait être la même pour les deux médias, dans d'autres cas elle peut différer de plusieurs années. Parfois, Daumier a utilisé un thème d'une lithographie, qu’il reprit dix ans plus tard pour en produire un dessin ou une peinture. Les raisons de cette différence dans le temps sont encore largement inconnues et justifierait donc la recherche détaillée.

La liste des similarités révélera des corrélations qui n'ont pas été évidentes avant. En dehors de nos propres définitions de similarités, nous avons également énuméré ceux d'autres auteurs. Elles sont généralement également examinées et commentées dans la section des renseignements généraux.

Une observation intéressante dans ce contexte est que Daumier, dans certains cas a utilisé le même thème une fois comme caricature, puis de nouveau de façon sérieuse comme peinture à l'huile. Cela peut en particulier être étudié dans ses tableaux illustrant des enfants et des femmes: dans son œuvre graphique, ils sont habituellement présentés dans une manière moins attrayante et plutôt caricaturiste, tandis que dans ses tableaux, ils sont dessinés comme des personnes sympathiques, souvent belles et attirantes.

Enfin, nous tenons à informer les utilisateurs du Daumier Register qu’après la fin de cette section de peintures, suivra le catalogue raisonné des dessins de Daumier. Jusqu'à ce que cela est fait, la liste des similarities portera les numéros du catalogue raisonné de Maison (K.E. Maison, “Honoré Daumier, catalogue raisonné des peintures, aquarelles et dessins”, 2 volumes, Londres, Thames and Hudson, 1968).

Étant donné que dans certains cas, des peintures de Daumier montrent des similarités avec ses sculptures, ces indications sont énumérées sous la rubrique “Sculpture (après Wasserman)", ce qui signifie que le numéro se réfère à l'excellent catalogue de J.L. Wasserman de 1969 (“Daumier sculpture, une étude critique et comparative" , assistée par Lukach et Beale, préfacé par Mongan. Harvard 1969 [exhib. Fogg] Cambridge, Etats-Unis 1969). Cela aussi est une solution transitoire jusqu'à ce que les sculptures feront partie du Daumier Register.

TAILLES

Une autre liste que nous offrons concerne les dimensions d'un tableau. On pourrait croire que cela ne serait guère utile de discuter cette question. Mais nous avons remarqué quelques différences dans les mesures. Comme à l'accoutumée en Europe, nous avons mesuré la hauteur d’une peintures avant la largeur. Dans certains catalogues d'exposition, il est fait au contraire.

Très souvent, les indications dans les catalogues de vente aux enchères du 19ème siècle et jusqu'à la 2ème guerre mondiale n'étaient pas exactes. Certaines maisons d'enchères ont accepté les mesures fournies des particuliers sans avoir pris leurs propres mesures. Les catalogues modernes ont beaucoup amélioré la qualité de leurs information et fournissent alors des mesures plus fiables.

Dans les catalogues d'exposition, comme Matthiesen (1926), et Fuchs (1930) ou Klossowski, on trouve quelquefois des mesures de la toile, d'autres fois les mesures prises y inclus les cadres. Il en résulte des différences considérables et des malentendus.

Dans notre liste de mesures nous montrons toutes les mesures que nous avons trouvées dans la littérature pour chaque tableau. Pour chaque indication de la taille nous donnons  la source et l'année de cette information. Cela devrait permettre au lecteur d'avoir une idée réaliste de la dimension.

CONCLUSION

Lorsque nous montrons les erreurs occasionnelles dans les catalogues raisonnés traditionnels et extraordinaires de Fuchs, Klossowski, Maison et d’autres, nous sommes bien conscients du fait que nous aussi ajoutons peut-être de nouvelles erreurs dans le Daumier Register. Mais contrairement aux catalogues imprimés, nous avons l'immense avantage que toute erreur peut être corrigée immédiatement. Ainsi, nous nous réjouissons d'ores et déjà de recevoir des conseils et des suggestions des utilisateurs de ce catalogue raisonné.

Profitez du nouveau Daumier Register sur les peintures et n'hésitez pas à nous contacter pour vos commentaries, vos critiques et vos questions.


Lilian & Dieter Noack
Février 2011

Cliquez ici pour commencer votre recherche.


Introduction | The Daumier Website  |  Informations sur nous  |  Contact

Disclaimer © L&D Noack. All Rights Reserved